Grandes Premières 2010-

2010 : Première femme à être élue maire de Sudbury, Marianne Matichuk. À noter que Grace Hartman fut, en fait, la première femme maire de Sudbury, mais elle n’avait pas été élue; Madame Hartman avait été appointée au rôle lorsque le maire en poste est décédé en 1966.

2010 : Première femme à être élue maire de Sault-Sainte-Marie, Debbie Amaroso.

2010 : Première femme à être élue maire de Blind River, Sue Jensen.

2010 : Première femme à être élue maire de Wawa, Linda Nowicki.

2010 : Première femme nommée chancelière de l’Université Laurentienne à Sudbury, Aline Chrétien.

2011 : Première femme canadienne à être ordonnée évêque pour les femmes prêtres catholiques, Marie Evans-Bouclin, Sudbury.

2011 : Premier et seul programme en français au Canada (hors Québec), portant sur les techniques et gestion de scène. Hélène Dallaire, native de Harty, est la conceptrice de ce programme offert au Collège Boréal.

2012 : Première femme en Ontario à être capitaine d’un avion bombardier d’eau, Allison Bennett, North Bay.

2012 : Première femme du Nord de l’Ontario à gagner le Prix Trllium, Sonia Lamontagne, Fauquier, pour son recueil de poésie À Tire d’ailes.

Grandes Premières 2000-2009

2000 : Première femme  à être élue maire de Tmmins, Jamie Lim.

2001 : Première femme à être élue maire de Smooth Rock Falls, Réjeanne Demeules (en poste jusqu’en 2006).

2002 : Première femme à être présidente de l’Université Laurentienne à Sudbury, Judith Woodsworth, en poste jusqu’en 2008.

2002 : Première Franco-Ontarienne à occuper un poste de principale sur le campus de l’Université de Toronto, Mariel O’Neill-Karch, native de Timmins,  principale du Collège Woodsworth, en poste jusqu’en 2006. http://www.expresstoronto.ca

2003 :  Première femme élue dans la circonscription de Nipissing au palier politique provincial, Monique Smith.

2003 : Première femme élue maire au conseil municipal de Mattice-Val Côté, Eva Gosselin. http://matticevalcote.ca

2004 : Première femme de l’Ontario français à être nommée juge à la Cour suprême du Canada, Louise Charron, Sturgeon Falls.

2006 : Première femme à présider le conseil municipal à Fauquier, Madeleine Tremblay.

2007 : Première femme à être promue au poste de sergent au sein de la force policière de Timmins, Shannan DelGuidice.

2007 : Première femme à être élue maire de Temiskaming Shores, Judy Pace.

2007 : Première femme francophone canadienne à être ordonnée prêtre catholique (Marie Evans-Bouclin, Sudbury).

2007 : Première femme à représenter le Parti libéral de l’Ontario au Cabinet, Monique Smith, North Bay, circonscription de Nipissing, nommée ministre du Revenu.

Grandes Premières 1990-1999

1990 : Première femme promue au poste de sergent au sein de la force policière de Sudbury, Linda Delwo qui été la 4e femme embauchée par la force policière de Sudbury en 1975.

1991 : Intronisation de la première femme canadienne au Temple de la renommée du secteur minier canadien, Viola MacMillan, née à Windemeere dans le Sud de l’Ontario. Elle est présentée dans la liste des grandes premières même si elle n’est pas native du Nord de l’Ontario, car elle est l’une des premières femmes prospectrices au pays, et elle a joué un rôle prédominant dans le secteur minier canadien, particulièrement dans la région de Timmins et Kirkland Lake. Réf. : http://mininghalloffame.ca/

1992 : Première femme à être élue chef d’un parti politique en Ontario, Lyn McLeod, Thunder Bay, Parti libéral de 1992 à 1996.

1992 : Première femme canadienne à voyager dans l’espace, Roberta Bondar, Sault-Sainte-Marie.

1994 Première femme à être élue au conseil municipal de Moonbeam, Murielle Turcotte.

1994 : Première femme native du Nord de l’Ontario (Timmins) à publier aux Éditions David à Ottawa, Marie-Andrée Donovan, Nouvelles volantes. Réf. éditionsdavid.ca

1995 : Première femme native du Nord de l’Ontario nommée au Sénat, Marie-Paule Charette-Poulin, Sudbury. N.B Deux autres femmes du Nord de l’Ontario fut nommée au Sénat soit Isobel Finnerty (native de Timmins), en 1999 et Lucie Moncion (North Bay), en 2016.

1999 Premier opéra-blues en Ontario français, Capitaine de Joëlle Roy, Temiskaming ontarien.

Grandes Premières 1980-1989

1980 : Première directrice de la première école secondaire francophone à Kirkland Lake (école secondaire Jean Vanier), Sr Jeanne Giroux, de la Congrégation des Soeurs de l’Assomption-de-la-Vierge-Marie, Réf. Marcheuses à l’étoile, Claire Tremblay, S.A.S.V., 1999.

1981 : Première femme élue au conseil municipal de Mattice-Val Côté, Lyse Couture. http://matticevalcote.ca

1981 : Publication du premier tome des Chroniques du Nouvel-Ontario, la première saga franco-ontarienne, Hélène Brodeur, Val Gagné.

1982 : Première femme à être élue au conseil municipal de Longlac, Colette Dufault. N.B. Lise Lemieux a siégé au conseil municipal pendant le mandat 1980-82, mais elle n’avait pas été élue; elle avait remplacé le conseiller G. Quiron en cours de mandat.

1983 : Première femme du Nord de l’Ontario à être élue au Barreau du Haut-Canada, Mary Patricia Weaver, Sudbury.

1984 : Première femme canadienne à atteindre 3 000 sauts en parachute dans son sport, Kathy Kangas, Thunder Bay.

1985 : Première Franco-Ontarienne à se faire élire maire d’une ville en Ontario, Gisèle Lalonde, Vanier (mandat de 1985 à 1991).  En 1989, elle a fondé l’Association française des municipalités de l’Ontario.

1986 : Première femme à être vice-recteure de l’Université de Hearst, Danielle Coulombe, Mattice.

1987 : Première femme du Nord de l’Ontario à être lauréate du prix auteure-compositeure au concours Ontario Pop, Joëlle Roy, Témiscamingue ontarien.

1988 : Première femme francophone hors Québec à être élue députée à la Chambre des Communes, Diane Marleau, Sudbury.

Grandes Premières 1970-1979

1970 : Première professeure d’art visuel à l’École secondaire de Hearst, Solange Vaillancourt.

1973 : Premières femmes francophones élues au conseil municipal de Sturgeon Falls : Claire Rochon Blais et Colette Lévis.

1974 : Première femme à être élue au conseil municipal de Jaffray et Melick dans la région de Kenora, Marguerite Canfield. Réf. http://www.kenora.ca

1974 : Première femme à être élue au conseil municipal de Thunder Bay, Eleanor Joan Miller.

1974 : La police provinciale de l’Ontario recrute les premières femmes policières pour des tâches en uniforme. Réf. http://www.opp.ca

1974 : Première femme élue conseillère scolaire du Conseil des Écoles catholiques du district de Sudbury, Liliane Beauchamp

1975 : Première femme à être nommée à un poste de cadre supérieur à l’Université Laurentienne, Gamila Morcos, doyenne des humanités. Par la suite, elle a fait carrière au Campus St-Jean à l’Université de l’Alberta. Réf. http://www.laurentian.ca http://www.ualbertacentennial.ca.

1976 : Première femme professeure à temps plein à l’Université de Hearst, Danielle Coulombe, Mattice.

1977 : Première femme à être élue au conseil municipal de Keewatin dans la région de Kenora, Mildred Davis. Réf. http://www.kenora.ca

1977 : Première femme du Nord de l’Ontario (Sudbury) à publier un livre aux Éditions Prise de parole à Sudbury, Jocelyne Villeneuve, Des gestes seront posés. Réf. prisedeparole.ca

1978 : Première femme à être élue maire de Thunder Bay, Eleanor Joan Miller.

1978 : Première femme à occuper le poste de secrétaire-générale de l’Université de Hearst, Danielle Coulombe, Mattice.

Grandes Premières 1960-1969

1961 : Les Soeurs de l’Assomption bâtissent l’académie St-Joseph qui est aujourd’hui l’école Ste-Thérèse. Les soeurs ont donné aux jeunes filles de la région un enseignement au niveau de la 9e, 10e, 11e et 12e année. Réf. Document «Événements historiques à Hearst», http://www.ecomuseedehearst.ca

1962 : Première femme à devenir partenaire dans un cabinet d’avocats dans le Nord de l’Ontario, Mary Patricia Weaver, Sudbury.

1965 : Première femme à être élue au conseil de la Chambre de commerce de Sault-Sainte-Marie, Hazel Chitty.

1965 : Fondation du Club Canadien Français de Thunder Bay. Les trois femmes fondatrices de ce club sont Cécile Brinkley, Léona Turcotte et Lucienne Navy de Thunder Bay, Leur groupe, à l’époque, s’appelait les « Dames francophones ». http://www.ccftb.ca

1966 : Première femme maire à Sudbury, Grace Hartman. À noter qu’elle n’avait pas été élue, mais appointée en remplacement du maire Max Silverman lors du décès de celui-ci.

1966 : Fondation du cercle Pape Paul Vi, no 1123 des Filles d’Isabelle à Moonbeam dont la première régente fut Rita Guénette Girouard. La première réunion s’est tenue à l’école St-Jules.

1969 : Une des premières femmes propriétaires d’une scierie dans le Nord de l’Ontario, Lauryanne Joanis, copropropriétaire d’Arrow Timber à Hearst, de 1969 à 1990. N.B. À partir de 1982, l’entreprise fut connue sous le nom de United Sawmill Limited. www.scierieshearst.com

1969 : Première femme à présider la Chambre de commerce de Sault-Sainte-Marie, Hazel Chitty.

1969 : Première femme du Nord de l’Ontario à être élue présidente provinciale de l’Union culturelle des Franco-Ontariennes (anciennement connue sous le nom de Cercles des fermières), Gracia Comeau de Verner, en poste de 1969 à 1974.

Grandes Premières 1950-1959

1951 : Première femme avocate embauchée par un cabinet dans le Nord de l’Ontario, Mary Patricia Weaver, Sudbury.

1951 : L’Ontario a promulgué la première loi canadienne sur l’équité salariale pour les femmes. http://www.criaw-icref.ca

1951 : Ouverture de la première école de garde-malades auxiliaires d’expression française en Ontario. Ce sont les Filles de la Sagesse qui ouvrent cette école attenante à l’hôpital Brébeuf à Sturgeon Falls. Note historique : Ce sont également les Filles de la Sagesse qui ont ouvert l’Hôpital Montfort à Ottawa en 1953. À cette époque, Montfort avait 250 lits. La Congrégation a été propriétaire de l’Hôpital Montfort jusqu’en 1970. Réf. : http://www.sagesse.ca 

1952 : Fondation du cercle de l’Union culturelle des franco-ontariennes (UCF♀) de Moonbeam. La première présidente fut Mme Angélina Villeneuve et Mlle Jeannine Éthier en fut la première secrétaire. http://www.moonbeam.ca

1953 : L’Ontario accepte pour la première fois que des femmes soient membres d’un jury.

1953 : Fondation du cercle de l’Union culturelle des franco-ontariennes (UCF♀) de Mattice. La première présidente fut Cécile Cantin Bernard, elle sera membre de l’Union jusqu’en 1965. Réf. Si Missinaïbi m’était conté…

1956 : Ouverture de l’Académie St-Joseph par les Soeurs de l’Assomption de Nicolet à Hearst. Cette académie était la première à dispenser l’éducation du niveau secondaire aux filles francophones. Réf. : wwwhearstdiocese.com

1956 : Première femme à être élue maire de Port Arthur, Eunice Marian Wishart.

1957 : Première femme élue au conseil municipal de Smooth Rock Falls, Helen P. Bell (1957-65).

1959 : Première femme à être élue maire de Fort William, Thunder Bay, Catherine Seppala.

Grandes Premières 1940-1949

1941 : Arrivée des Soeurs de l’Assomption de Nicolet à Hearst. Elles ont remplacé les Soeurs de Notre Dame du Perpétuel Secours qui y étaient depuis 1920. Les Soeurs de l’Assomption se sont consacrées à l’éducation des jeunes de la région. Réf. : wwwhearstdiocese.com

1944 : Première femme à être promue colonel dans l’Armée canadienne, Elizabeth Lawrie Smellie de Port Arthur.

1944 : Premier roman franco-ontarien. Écrit par Aline Séguin le Guiller (sous le pseudonyme Mariline), le livre raconte les coups du destin d’une famille canadienne-française, originaire de la province de Québec, qui s’est installée en Nouvel-Ontario, aux abords du lac Nippising, dans les années 1920. D’abord publié à compte d’auteure en 1944 chez Valiquette à Montréal, LE FLAMBEAU SACRÉ a été réédité par Prise de Parole à Sudbury en 1982.

1948 : Fondation du Cercle des Filles d’Isabelle à Kapuskasing.

Grandes Premières 1930-1939

1930 : Pendant les années 30 et 40, les femmes de Capreol, près de Sudbury, avaient recours aux services de Clara Thomas pour mettre au monde leurs enfants. N.B. Bon nombre des accouchements à cette époque ont eu lieu dans la maison même de Clara, située rue Kelly. Les médecins se déplaçaient de l’Hôpital de Sudbury pour venir rencontrer les patientes chez la sage-femme à Capreol.  www.sudburymuseums.ca

1931 : Première femme à pratiquer la médecine à Hearst, Margaret Arkinstall. À noter que Dre Arkinstall se déplaçait avec son mari Bill Arkinstall, également médecin, à l’aide  de chevaux et de traîneaux («cutter») pour aller visiter leurs patients dans les camps de bûcherons et les maisons éloignées du village.  www.parl.gc.ca

1932 :  Fondation de la ligue de hockey pour femmes à Capréol (près de Sudbury). Emma et Helen Nepitt sont parmi les premières joueuses de hockey pour cette équipe. http://www.sudburymuseums.ca

1934 : Naissance des soeurs Dionne — Yvonne, Annette, Cécile, Marie et Émilie à Corbeil. À cette époque, la possibilité d’une naissance réussie de quintuplées était d’un sur 57 millions. C’était une Grande Première !

1935 : Première femme à être élue au conseil municipal de la ville de Kenora, Elizabeth Courtney. http://www.kenora.ca

1936 : Première femme à être élue maire d’une ville au Canada, Barbara McCallum Hanley, élue maire de Webbwood, à l »ouest de Sudbury; elle fut en poste jusqu’en 1944.

1938 : Première institutrice à l’école privée Dionne, Gaétane Vézina, née à Buckingham, Québec. Appuyés par l’Association canadienne-française d’éducation de l’Ontario, les parents des jumelles Dionne ont réussi à assurer une éducation française et catholique à leurs filles. Madame Vézina fut leur institutrice privée jusqu’en 1942. http://www.lapresse.ca  http://www.crccf.uottawa.ca

1939 : Premières institutrices de la première école à Val Gagné, Mme Élise Hamelin et Mlle Germaine Boucher. http://www2.cscdgr.on.ca

Grandes Premières 1920-1929

1920 : Arrivée des premières soeurs de la congrégation Notre-Dame du Perpétuel Secours à Hearst. Elles logèrent d’abord dans une petite maison de la rue Kitchener. Un an plus tard, elles ont fondé leur premier couvent (dans une autre maison) où logeaient 12 pensionnaires (huit filles et quatre garçons). Le couvent a été construit en 1922.  Réf. : wwwhearstdiocese.com

1920 : Une des premières femmes à avoir le droit de vendre des polices d’assurance-vie pour la compagnie Great West est devenue, par la suite, une de leurs meilleures agentes, faisant d’elle la première femme membre du Club des cent mille dollars de la compagnie Great-West, Mme I.A. Joness, Fort William.

1920 : Les premières six filles francophones de North Bay sont envoyées aux études au pensionnat de Sturgeon Falls. Réf. North-Bay et les jumelles Dionne, Documents historiques no 19, Société historique du Nouvel-Ontario, 1950 (our.ontario.ca). N.B. Les noms des six jeunes filles n’ont pas été donnés dans le document.

1920 : Arrivée des Soeurs de l’Assomption de la Sainte Vierge (SASV) à North Bay pour enseigner aux 300 enfants francophones. Elles étaient cinq religieuses fondatrices de la mission éducative à North Bay. Certaines étaient originaires du Québec, des États-Unis et de l’Ontario. L’une d’entre elle était native de COCHRANE — Sr Jean-du-Calvaire. Réf. North-Bay et les jumelles Dionne, Documents historiques no 19, Société historique du Nouvel-Ontario, 1950 (our.ontario.ca).

1921 : Mlle Aline Séguin est la première femme francophone de North Bay à devenir religieuse au sein de la Congréation des Soeurs de l’Assomption de la Sainte Vierge à Nicolet (SASV). Elle est devenue Sr Ste-Viviane, mais malheureusement est décédée en 1930.  Réf. North-Bay et les jumelles Dionne, Documents historiques no 19, Société historique du Nouvel-Ontario, 1950 (our.ontario.ca)

1922 : Les premières femmes à enseigner à l’école Sainte-Jeanne D’Arc à Fauquier, sont Mlle Jeanne Lefebvre (J.-H. Tessier) et Mlle Géralda Gauthier (Alphonse Marquis). Il y avait alors une cinquantaine d’écoliers.

1922 : Arrivée de l’une des premières femmes blanches à Mattice (possiblement la première), Marthe Oblin, née à Bertry en France en 1899, qui a épousé un soldat canadien Louis Ladislas Fillion, et l’a suivi à Hearst en 1921. En 1922, la famille Oblin-Fillion s’est installée à Mattice, village qui ne comptait alors qu’une cinquantaine d’habitants. Réf. : Revue Femmes d’action, mai-juin 1986 (publiée par la Fédération nationale des femmes canadiennes-françaises, et information soumise par Alice Paquette Mason via Facebook.

1923 : Ouverture de la première école à Strickland. Mlle Armoza Lefebvre est la première institutrice (23 enfants). Réf. http://www.fauquierstrickland.com

1923 : Ouverture de la première école à Coppell, qui a l’époque, avait une cinquantaine de bûcherons et quelques familles. Marguerite Laflamme fut la première institutrice et la seconde fut Émilienne Girard, fille de Armand Girard de Hearst, laquelle est maintenant Sœur Ste-Marie de Namur. Réf. : http://www.hearstdiocese.com/

1925 : Première enseignante francophone à Kirkland Lake (école Saint-Jérome), Rose Courchesne, qui est devenue Sr Saint-Jean-le-Silenciaire, de la Congrégation des Soeurs de l’Assomption-de-la-Vierge-Marie. Réf. Marcheuses à l’étoile, Claire Tremblay, S.A.S.V., 1999.

1927 :  Sur invitation de Mgr Lécuyer, curé de la paroisse Sacré-Coeur, et avec l’aide de nombreux organismes de la ville, les Filles de la Sagesse ouvrent le premier «hôpital» dans une maison privée sous le nom de St-Jean-de-Brébeuf. Avec seulement quelques lits, les soeurs soignent 250 malades dès la première année. Les premières infirmières ont été Soeur Marie-Thérèsa et Soeur Clara de St-Honoré. En 1945, elles ont construit un hospital «moderne» à Sturgeon Falls de 80 lits. Réf. : http://www.sagesse.ca, Histoire de Sturgeon-Falls, Société historique du Nouvel-Ontario, Sudbury, 1946. http://www.ourroots.ca