Mimi O’Bonsawin

Auteure, compositeure et interprète

« Dans la vie, il faut suivre son cœur, être soi-même et faire exactement ce que l’on aime. Il faut toujours continuer à avancer par en avant et, comme je le dis dans ma chanson Pedalin’, il faut surtout persister malgré les défis et les difficultés ! » — Mimi O’Bonsawin

Née à Sudbury en 1994, Mimi a fait ses études primaires à l’école catholique Sainte-Thérèse à Hanmer et ses études secondaires au Collège Notre-Dame de Sudbury. Auteure, compositeure et interprète, elle chante les paysages de son Nord natal, inspirée par ses racines autochtones Abénaki et son patrimoine culturel canadien français. À l’automne 2014, Mimi a lancé son premier album éponyme : Mimi.Mimi CD

Son parcours musical remonte à l’enfance. Ses parents Pete et Carole l’ont toujours encouragée à développer son talent musical en l’inscrivant à des leçons de danse et de chant. À l’âge de 8 ans, Mimi a chanté sur la colline du Parlement à Ottawa lors d’une fête en l’honneur de l’honorable Jean Chrétien. Le rêve de la chanteuse ne l’a jamais quittée depuis !

D’origine Abénaki du côté de son père et Canadienne française du côté de sa mère, Mimi intègre fièrement les influences culturelles et ancestrales de ses racines dans sa musique. Quant à ses influences modernes, elles incluent les grands de la musique, dont Bob Marley, Janis Joplin, Otis Redding et CCR, pour ne nommer que ceux-là.

Depuis 2012, Mimi travaille en étroite collaboration avec le producteur, musicien et parolier canadien Thomas Wade avec qui elle a collaboré pour écrire son premier album. Les 12 chansons originales qui composent le répertoire de son album témoignent d’une richesse vocale et d’un talent empreint de la maturité d’une « vieille âme ». Les critiques élogieuses soulignent que Mimi est à la fois habitée par les sons et les textures musicales des temps anciens et ceux de l’époque moderne.

En 2014, en plus de lancer son premier album, elle a participé à l’évènement Canadian Music Week à Toronto. Depuis 32 ans, cet évènement offre une plateforme annuelle aux musiciens, comédiens et cinéastes canadiens qui souhaitent se tailler une place au sein de cette industrie.

Les valeurs de Mimi sont ancrées dans le respect de l’Autre et de la Terre, de la volonté de toujours se dépasser et de continuer à apprendre, ainsi que d’un désir profond d’être fidèle à son âme artistique, mais aussi à son âme humaine. Une de ses chansons intitulée Courage to Stand dénonce le taxage (bullying) dans les écoles et encourage les jeunes victimes à se tenir debout avec courage. En 2012, sa chanson a fait partie des activités réalisées dans le cadre du 20 avril, Jour dédié aux victimes du taxage dans la ville et les écoles de Sudbury. Vous pouvez écouter la chanson Courage to Stand au lien suivant :

https://soundcloud.com/rich-and-gary-kiss-1053/kiss-1053-mimi-obonsawin

Vous pouvez également écouter cinq chansons de l’album Mimi au lien suivant : http://www.reverbnation.com/mimiobonsawin

Visitez son site web pour en connaître davantage et pour vous procurer son album : http://mimi.ca

Références : http://mimi.ca; https://soundcloud.com/rich-and-gary-kiss-1053; http://www.northernlife.ca/news/lifestyle/2012/03/15-mimi-music-career-sudbury.aspx

Certification_2014

Advertisements

Jeannine (Dussault) Sills

HOMMAGE À JEANNINE DUSSAULT SILLS : une Elle du Nord native de Sault Ste Marie, d. le 4 décembre 2014

JeannineSills

Jeannine Dussault Sills, de sa page FB

Jeannine Dussault Sills est née à Sault Ste Marie où elle a fait ses études primaires et secondaires auprès des Filles de la Sagesse. Elle est également une diplômée de l’École normale d’Ottawa. Elle vivait à Honolulu, Hawaï depuis de nombreuses années où elle a été enseignante et a élevé sa famille.

En 1985, elle déposa une thèse de maîtrise à la University of Hawaii à Manoa portant sur la langue française à Sault Ste Marie (A study of the French spoken in Sault Ste. Marie, Ontario, Canada). Plus récemment, en septembre 2013, elle a publié un texte portant sur ses racines canadiennes françaises et la place de l’histoire de ses ancêtres dans sa vie. Vous pouvez lire l’article au lien suivant :

https://voyageurheritage.wordpress.com/2013/09/13/the-storykeepers-project-11-sault-ste-marie-ontario/

Je souhaitais présenter prochainement un profil complet de Jeannine Dussault Sills sur ce blogue, mais tristement, elle nous a quittés le 4 décembre 2014 avant que je puisse obtenir toutes les informations.

Les Filles du roiJe tenais à mettre en lumière sa contribution, non seulement à la langue française en terre d’Amérique, mais aussi au patrimoine et à l’histoire, notamment celle de la Nouvelle-France.

Depuis de nombreuses années, Jeannine était impliquée au sein de la Société des Filles du roi et des soldats du Carignan inc. dont elle était la présidente (voir note ci-dessous au sujet de cette société).

Jeannine était une bénévole assidue dans sa communauté à Honololu où elle s’impliquait dans divers projets au sein de sa paroisse. Sa maison était également un foyer d’accueil pour les chats abandonnés et elle était membre de divers groupes et sites portant sur la généalogie ou l’histoire canadienne française.

Jeannine a appuyé mon projet de recherche sur les Elles du Nord avec enthousiasme depuis le début de ce site en 2012. Avec son aide, j’ai préparé une fiche hommage à sa sœur Jeannette Dussault qui avait travaillé dans une usine de munitions à Sault Ste Marie pendant le Deuxième guerre (voir ci-dessous). Jeannine a également offert son soutien à mon projet de blogue Histoires plurielles  par la relecture de textes. Je lui suis très reconnaissante. Elle va nous manquer…

Site Histoires plurielles : https://histoiresplurielles.wordpress.com/

DUSSAULT, Jeannette, Algoma Steel, Sault Ste Marie, 1943-45. Cette fiche est aussi archivée sur le site  http://www.saultmuseum.com/ .

DUSSAULT, Jeannette, Algoma Steel, Sault Ste Marie, 1943-45. Cette fiche est aussi archivée sur le site http://www.saultmuseum.com/ .

NOTE : «L’objectif de La Société des Filles du roi et soldats du Régiment de Carignan est de rendre hommage à la mémoire de nos courageux ancêtres, les filles du roi et les soldats du Régiment de Carignan-Salières du17ième siècle en Nouvelle-France. Nous désirons mousser la fierté de notre patrimoine canadien français et encourager l’étude de son histoire et de sa culture ainsi que la recherche généalogique et promouvoir des objectifs éducatifs qui y sont reliés.» http://www.fillesduroi.org