Pierrette Carrière

Historienne, fondatrice d’un centre d’alphabétisation en Ontario français, militante pour l’apprentissage des adultes en français et l’avancement des femmes en education

Carrière_Pierrette 65 ans-fb

Photo : avec l’autorisation de Pierrette Carrière

« J’ai continué de me conscientiser à l’histoire du français au Canada et en France à l’École internationale de Bordeaux qui commençait à s’intéresser aux « ex-colonies » et leurs « accents d’Amérique ». Je me suis emballée pour la cause».

— Pierrette Carrière

Née à Sturgeon Falls en 1948, Pierrette a fait ses études secondaires au couvent Notre-Dame-de-Lourdes de 1963 à 1967 et, par la suite, fit sa 13e année au Sturgeon High School (1967-68).

C’est à ce moment que Pierrette a cotôyé l’entourage intime du créateur visionnaire franco-ontarien André Paiement, auprès duquel elle a vécu une première prise de conscience quant à la cause canadienne-française artistique et sociale.

Carrière_Pierrette

Collection Gaston Tremblay

Après ses études secondaires, Pierrette a fréquenté l’Université d’Ottawa d’où elle est diplômée avec maîtrise en Études anciennes et spécialisation en archéologie classique. À cette époque, elle a fait partie du premier groupe d’étudiants canadiens français en archéologie, qui avaient été choisis par l’Université Laval pour faire un stage pratique à Pompéi et Herculanum près de Naples en Italie.

En 1974, Pierrette a été embauchée par le Collège Algonquin à Ottawa pour enseigner des cours d’histoire au sein d’un nouveau programme d’enseignement destiné aux adultes. Au contact de ses étudiants et étudiantes, elle a pris conscience des embûches causées par l’analphabétisme fonctionnel chez les Canadiens français du Québec et des autres provinces canadiennes.

Tout en maintenant sa charge d’enseignement au Collège Algonquin, Pierrette a suivi des formations en alphabétisation au Québec, dans les centres alpha à Montréal et auprès des écoles dans la région d’Ottawa-Hull. Elle poursuivit ses études à l’Université de Montréal où elle a obtenu une maîtrise en andragogie (M.Ed.) en 1988. Avec ses étudiants et des membres dévoués des deux rives de l’Outaouais, Pierrette a réussi à fonder le premier centre d’alphabétisation unilingue francophone en Ontario, La Magie des Lettres à Ottawa.

Pendant 30 ans, l’oeuvre professionnelle de Pierrette a été de faire avancer l’éducation et l’alphabétisation en français. Elle a créé du matériel andragogique en utilisant la technique de l’histoire-photos, une technique qui avait fait ses preuves en Amérique du Sud auprès des femmes pauvres violentées. Pierrette a adapté cette technique auprès des étudiants et étudiantes du niveau II en recyclage académique au Collège Algonquin et les apprenantes et apprenants à La Magie des Lettres.

Pierrette a également été profondément engagée dans la cause des femmes et de leur avancement en éducation. Elle a signé de nombreux articles dont des textes publiés dans la revue Women’s Education des Femmes. Elle a aussi été membre de C.C.L.O.W. (Canadian Committee On Learning Opportunities for Women).

Au cours de sa carrière, Pierrette a siégé à divers comités et conseils d’administration, notamment au sein d’Action-Éducation-Femmes (AEF) où elle a laissé sa marque. L’AEF est un organisme dont le mandat était d’assurer la promotion de l’éducation des femmes francophones et anglophones à travers le Canada. L’organisme visait, entre autres, à aider les femmes à mieux se réseauter afin d’augmenter leurs chances de réussite.

Maintenant à la retraite de l’enseignement et de la gestion éducative, Pierrette ne dépose pas son stylo pour autant. Au contraire ! Elle poursuit sa démarche d’écriture et de « la force des mots » en Ontario français en abordant, cette fois, la rédaction de l’histoire spirituelle de l’Ordre de Jacques-Cartier, une société initiatique secrète entièrement dévouée à la protection de la culture canadienne française dans l’ensemble du Canada de 1926 à 1965.

Pierrette a toujours mis en pratique le travail collaboratif en Ontario français et se considère comme étant une fière héritière de l’Ordre de Jacques-Cartier, surtout que cette société s’est spécialisée dans l’art du réseautage. Ses recherches actuelles et ses réflexions personnelles sur l’Ordre de Jacques-Cartier touchent non seulement sa tête d’auteure, mais aussi son âme francophone et son coeur de bâtisseuse…

Réf.  http://bv.cdeacf.ca/CF_PDF/1989_09_PD103_1986OCT.pdf; textes de Pierrette Carrière

Certification_2014

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s