Liliane Vincent

Traductrice, langagière visionnaire, cadre, animatrice et chercheure en éducation, auteure, fondatrice d’un réseau d’entraide en traduction, bénévole

 

Liliane Vincent 2

Photo : avec l’autorisation de Liliane Vincent

« C’est avec un profond engagement ancré dans mon vécu personnel de Franco-Ontarienne […] que je continue de mettre mon expérience au service de la francophonie, en matière tant de langue que d’éducation en contexte minoritaire. »

— Liliane Vincent

Liliane est née à Kapuskasing, mais a grandi à Sudbury où elle a fait ses études primaires et secondaires, ainsi que ses études universitaires de premier cycle. Elle a appris tôt à reconnaître la fierté de ses racines francophones et l’importance de l’ardeur à la tâche dans l’optique de faire évoluer la francophonie et de servir de trait d’union entre les communautés linguistiques.

Après ses études à l’École de traduction et d’interprétation de l’Université Laurentienne, Liliane a mené sa carrière professionnelle sur deux fronts : les professions langagières et le monde de l’éducation. C’est d’abord aux Services linguistiques de la Direction générale de la Gendarmerie royale du Canada que sa carrière a pris son envol au début des années 70. Quelques années plus tard, Liliane a été parmi les trois premiers inscrits au nouveau programme de maîtrise à l’École de traduction et d’interprétation de l’Université d’Ottawa (1977).

Sa carrière a évolué au sein d’organismes nationaux divers. Employée de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) pendant de nombreuses années, elle a d’abord mis sur pied et dirigé les services linguistiques. Ses compétences dans trois langues (français, anglais et espagnol) ont été mises à contribution à plusieurs reprises pour la gestion des services trilingues de traduction lors de congrès mondiaux des organisations de la profession enseignante tenus aux quatre coins du globe. Plus tard, à titre de directrice, elle a réorienté les services nationaux d’appui aux enseignantes et enseignants en milieu francophone minoritaire aux paliers élémentaire et secondaire.

En plus de concevoir un programme de recherche-action et de coordonner l’élaboration de ressources pédagogiques innovatrices, elle a mis en place des mécanismes de partage et de réseautage qui ont facilité le travail des agents et agentes francophones en éducation à l’échelle pancanadienne. Son travail à la FCE, axé sur le partenariat avec les autres intervenants de la francophonie, a porté principalement sur les défis de l’enseignement et de l’apprentissage en contexte minoritaire francophone, en particulier sur l’intégration et la réussite scolaire des enfants.

Liliane a dirigé la production et la diffusion de publications pédagogiques abordant divers thèmes, dont l’animation culturelle et la pédagogie en milieu minoritaire. Elle est aussi auteure de nombreux articles pour le compte d’organismes divers et a animé de multiples ateliers linguistiques notamment sur les anglicismes, le langage non sexiste et la démocratisation de la langue.

En 1985, elle a fondé le Réseau des traducteurs et traductrices en éducation (RTE), regroupement qu’elle présida pendant 10 ans. Passionnée de la langue française, Liliane estime que c’est en la célébrant, en la précisant, en lui conférant un droit d’évolution dynamique et en étant toujours soucieux de son intégrité que « nous aidons la francophonie à s’épanouir avec fierté, confiance et largesse ».

Ses réalisations lui ont valu de nombreux prix, bourses et distinctions au cours de ses études et de sa carrière, dont le premier Prix d’excellence de l’Association des traducteurs et traductrices de l’Ontario en 1993. En 2009, Liliane a reçu les insignes de l’Ordre des francophones d’Amérique en reconnaissance de sa remarquable contribution au maintien et à l’épanouissement de la langue française en terre d’Amérique.

Tout au long de sa vie, plusieurs causes ont retenu son attention et son cœur. Que ce soit l’accueil des réfugiés et leur intégration dans la société canadienne, l’Institut national canadien pour les aveugles, Amnistie internationale, ou le Réseau des traducteurs et traductrices en éducation, le bénévolat a toujours eu une place de choix.

Aujourd’hui retraitée de la FCE, Liliane continue de servir les communautés langagière et éducationnelle du Canada à titre d’experte-conseil. Elle est fière de son parcours de «bâtisseuse».

Réf. http://www.cslf.gouv.qc.ca; portfolio de Liliane Vincent; textes de Liliane Vincent.

Certification_2014

Advertisements