Francine Noiseux

Enseignante, artiste, bénévole

Francine Noiseux

Francine Noiseux, 2013

«Chaque vie compte, et ce n’est pas nécessairement ‘combien’ de choses on a fait en passant sur cette terre. Une seule chose peut tout changer et chaque personne oeuvre dans son entourage. C’est plutôt ce qu’on peut faire dans cet entourage qui compte vraiment. Nous sommes tous et toutes un microcosme du macrocosme.» — Francine Noiseux, 2014

Née à North Bay en 1947, Francine a passé une bonne partie de son enfance à Chapleau avant que sa famille ne reprenne la route vers North Bay en 1959.

Suite à ses études secondaires, Francine a choisi la profession d’enseignement. Elle a consacré 27 ans de sa carrière professionnelle auprès des enfants dans les classes de jardin, maternelle, première et deuxième année à North Bay. Au moment de sa retraite en l’an 2000, elle eut un pincement au coeur de laisser ces « enfants de sa vie » qu’elle avait tant aimés et qui l’avaient inspirée.

Mais une autre porte allait maintenant s’ouvrir — celle du monde des arts, plus particulièrement, des arts autochtones. Élevée dans une culture canadienne-française, c’est en 1996 que Francine a commencé à renouer avec ses racines ancestrales, notamment par l’entremise de son cheminement artistique. «Tout être humain cherche un rituel; mon rituel est celui des autochtones» (L’Accent, entrevue réalisée avec Francine Noiseux en 2006 sur les ondes de Radio-Canada).

Au moment de sa retraite, Francine fit d’abord un séjour de 6 mois en Australie pour rendre service à des amis, ce qui lui a permis, par la même occasion, de vivre une transition entre les deux grands univers de sa vie — l’enseignement et l’art.

De retour au Canada, elle décide de se consacrer à l’art à temps plein. Elle commence alors par suivre des cours au White Mountain Academy of the Arts à Elliot Lake, une école des beaux-arts axée sur les arts autochtones. De 2002 à 2005, Francine a acquis et développé des techniques artistiques et artisanales tout en faisant un voyage au cœur d’elle-même et de son passé ancestral. Elle a suivi une variété de cours, tout en choisissant de s’attarder plus particulièrement aux Arts Autochtones et à la sculpture. Pendant son séjour d’études, Francine a reçu une bourse soulignant sa réussite académique au White Mountain Academy of Arts, soit le prix KIJADJIWAN. Elle est ressortie de sa formation transformée au plus profond de son être…

À la fin de ses études en art, Francine est retournée vivre à North Bay où elle participe depuis une dizaine d’années à des expositions présentées par le NBAA (North Bay Art Association) et BRAVO (Bureau des regroupements des artistes visuels en Ontario).

En parallèle à ses activités professionnelles et artistiques, le bénévolat a, lui aussi, joué un rôle essentiel dans sa vie. Francine est membre fondatrice de la Société de St-Vincent de Paul à North Bay où elle a été active de 1991 à 2000, et de nouveau, depuis 2006. Elle s’est impliquée au sein de cet organisme suite à trois voyages en Jamaïque où elle a accompagné de jeunes adolescents qui se rendaient travailler dans les bidonvilles (le groupe Jeunesse de l’École secondaire Algonquin de North Bay).

Elle a également organisé des prélèvements de fonds et d’articles pour ce même groupe au sein de son milieu scolaire lorsqu’elle était enseignante. D’ailleurs, une plaque accrochée dans le foyer de l’école St- Vincent lui a été remise par le groupe de Jeunesse de l’école seondaire Algonquin, en guise de remerciement pour son travail en Jamaique et les prélèvements de fonds et d’articles qu’elle a organisés. Francine est également secrétaire bénévole du North Bay Art Association (NBAA) depuis 2007.

En octobre et novembre 2012, Francine a fait un stage d’artiste en résidence au sein du Arts Health North à North Bay. Pendant son mandat, elle a réalisé une oeuvre communautaire avec l’aide de membres de la commaunuté, de patients en traitement psychiatrique et d’employés du Centre régional de santé de North Bay. La pièce, créée à partir de plumes de papier qui forment un mandala, est accrochée au-dessus de l’entrée du gymnase dans la section des Programmes de santé mentale de l’hôpital.

Mandala

Mandala, oeuvre communautaire réalisée en 2012, Centre régional de santé de North Bay, Programme en santé mentale

En plus de ses expositions et de son bénévolat, Francine offre des ateliers en Arts Autochtones. Au cours des dernières années. elle a offert des formations à Sudbury, Verner, Stratford, North Bay, ainsi qu’aux États-Unis. Qu’il s’agisse de fabrication de tambours, de mocassins, de pochettes de tabac ou de hochet, ou encore, de confection de masques et d’attrape-rêves, les ateliers livrés dépassent la simple fonction esthétique et technique. Plutôt, les formations sont une invitation et un moyen privilégié d’accéder à des enseignements culturels et historiques sur les Arts Autochtones, les Premières Nations et leur histoire. La démarche entre Francine et ses étudiants en est une de confiance et d’engagement. Transmission d’un patrimoine ancien. Expression des styles artistiques. Démarche personnelle, spirituelle…

En septembre 2014, Francine a exposé à la galerie Alex Dufresne de Callander avec une collègue artiste de North Bay.

Francine N. posterAu rythme des saisons, au son des tambours et aux couleurs de sa vie, Francine poursuit son œuvre tout en partageant son savoir avec les artistes et le public, qui sont, eux aussi, sur le chemin de la découverte de leurs forces intérieures…

Références : Émission L’Accent, Radio-Canada, 11 novembre 2006; textes de F. Noiseux.

Certification_2014

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s