Hélène Chayer

Enseignante, conseillère pédagogique, agente d’éducation, poste-cadre en éducation, visionnaire pour l’éducation et la francophonie, experte-conseil en planification stratégique

Hélène Chayer

Photo : avec l’autorisation d’Hélène Chayer

« J’ai essayé d’être à l’écoute des gens et j’ai toujours misé sur la collaboration pour faire avancer les dossiers.  Que j’ai été chanceuse de vivre une expérience comme celle de la création du Conseil scolaire du Nouvel-Ontario, entourée de gens qui  n’avaient pas peur de se retrousser les manches et qui avaient à cœur le succès de ce nouveau conseil» !

— Hélène Chayer

Native de North Bay, Hélène est la fille ainée de Jeanne Vachon et d’André Chayer. Pendant son enfance, elle a fréquenté l’école St-Vincent de Paul, l’école St-Thomas, puis l’école secondaire Algonquin.

Hélène Chayer

Photo de famille : Hélène à gauche avec ses parents et ses deux soeurs (1965)

Hélène a poursuivi des études de baccalauréat en éducation à l’Université Laurentienne et a obtenu une maîtrise en administration scolaire à l’Université d’Ottawa. Elle a également suivi des formations spécialisées en bilinguisme, en direction d’école et en supervision.

Pendant trois décennies, sa carrière en éducation l’a amenée à relever de nombreux défis. D’abord comme enseignante et conseillère pédagogique à North Bay de 1977 à 1985. Elle a publié des documents pour l’enseignement des arts visuels, ainsi que plusieurs pistes pédagogiques qui ont permis aux enseignantes et enseignants d’intégrer l’animation culturelle dans leur enseignement.

Hélène s’est ensuite lancée à la direction d’école pour le Conseil des écoles catholiques du Grand Toronto. De 1988 à 1990, elle a été à l’emploi du ministère de l’Éducation en tant qu’agente d’éducation.

De 1990 à 1993, Hélène a été surintendante de secteur pour le Conseil des écoles séparées catholiques du district de Sudbury et le Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario, poste qu’elle a occupé à nouveau de 1994 à 1998. Elle a également fait un stage à la direction d’école.

En 1998, Hélène a été nommée directrice de l’éducation et secrétaire-trésorière pour le Conseil scolaire catholique du Nouvel-Ontario, la première femme à occuper ce poste jusqu’en 2007.

Tout au long de sa carrière professionnelle, Hélène s’est engagée au sein de divers comités provinciaux et nationaux. Elle a été, entre autres, présidente du Centre franco-ontarien des ressources pédagogiques pendant cinq ans. En collaboration avec deux autres directions de l’éducation, elle a également mis sur pied une nouvelle approche d’enseignement qui fut adoptée par la majorité des conseils scolaires de langue française en Ontario.

Avant de prendre sa retraite du milieu scolaire en 2012, Hélène a été coordonnatrice à l’Association des gestionnaires de l’éducation franco-ontarienne pendant deux ans.

Femme de vision et d’engagement, elle a été membre de nombreux organismes et conseils, dont le Conseil des gouverneurs de l’Université Laurentienne, le Conseil d’administration de l’Office de qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) et le Regroupement national des directions générales de l’éducation.

En 2010, Hélène a reçu le prix de distinction de l’Université Laurentienne lors de leur Gala 50e anniversaire. Elle a également reçu le mérite de l’Association des gestionnaires de l’éducation franco-ontarienne en 2012 pour souligner sa contribution exceptionnelle au domaine de l’éducation, en particulier, dans le volet administratif.

Maintenant à la retraite de l’enseignement, Hélène ne s’arrête pas pour autant ! Elle continue à mettre ses expertises au service de sa communauté dans Nipissing Ouest, notamment dans le dossier des arts visuels.

Elle dit avoir «vécu plein de belles expériences en éducation, et de moins belles aussi, où il a fallu laisser tomber les gants blancs mais toujours au profit des francophones». Son conseil aux générations de l’avenir ? « Il ne faut pas avoir peur de s’impliquer… on grandit et on fait grandir » !

Le conjoint d’Hélène, Daniel Gingras, est natif de Hearst, et ensemble, ils ont deux filles qui se sont installées elles aussi dans le Nord.

Références : eqao.com; texte de H. Chayer

Certification_2014

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s