Betty Albert (Wabimeguil)

Artiste

Betty Albert 2

Photo : avec l’autorisation de Betty Albert

« Mon devoir est d’offrir un moment pendant lequel une personne peut porter son regard sur quelque chose de beau qui les ramène à leur âme, un moment qui leur rappelle qui ils sont vraiment ». 

— Betty Albert, wawataynews.ca (traduction libre)

Née dans le Nord de l’Ontario à la fin des années 50, Betty a été adoptée et élevée dans une famille canadienne-française. Pendant sa jeunesse, elle a vécu à Fauquier, Kapuskasing et Smoky Falls. Plus tard, elle a vécu sur l’île de Vancouver, et de retour en Ontario, elle a vécu à Matheson, Chapleau et Cochrane.

Au début de son adolescence, des circonstances lui ont permis de prendre contact avec ses origines autochtones et renouer avec l’héritage des Cris qu’elle portait en elle. Cette réconcialiation avec son héritage s’est fait par l’entremise de retrouvailles avec son père biologique Lindberg Louttit, un pionnier autochtone de l’aviation au Canada (premier pilote commercial d’origine autochtone au pays). Son père lui a donné le nom de Wabimeguil (plume blanche). Pendant un an, Betty a vécu sur la réserve Waghoshig près de Matheson.

Betty avait un intérêt pour l’art avant la rencontre avec son père biologique, mais c’est sous le regard encourageant et visionnaire de son père que Betty a pu suivre son chemin d’artiste de façon plus engagée à partir des années 90. Elle a ouvert sa première galerie, le Wabimeguil Art Studio en collaboration avec son père.

Moon_Journal_02-2

Reproduction d’une page à l’intérieur du Moon Journal and Dream Log. Reproduite avec permission.

À cette même époque, soit le début de sa trentaine, son cheminement artistique et culturel chevauchait une démarche spirituelle de croissance personnelle qui s’est reflétée dans ses œuvres pendant une vingtaine d’années.

Ainsi, pendant les décennies 1990 et 2000, l’œuvre artistique de Betty a surtout voyagé dans l’univers des femmes, notamment les femmes de son clan. La lune et la spiritualité autochtone étaient toujours au centre de ses tableaux.

En 1999, Betty a  publié l’ouvrage Moon Journal and Dream Log dans lequel figurent plusieurs de ses œuvres. Le livre s’est vendu à plus de 10 000 exemplaires. En collaboration avec d’autres artistes, Betty a également publié et oeuvré auprès des écoles et des regroupements autochtones. En 2005, elle a ouvert une galerie d’art à Cochrane — la Ehkwateh Art Gallery.

Moon_Journal_01-2En 2011, Betty a fait un virage. Elle a fermé sa galerie pendant un certain temps pour se concentrer plus intensément sur sa peinture. Une nouvelle direction artistique la conduit cette fois dans l’univers de la nature, notamment les bernaches, les ours et les loups. Entourée de forêts, de rivières et de silence, Wabimeguil peint pour vivre et vit pour peindre…

Les oeuvres de Betty sont dans des collections partout au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Vous pouvez visiter la galerie Wabimeguil|Ehkwateh Art Gallery en ligne au http://www.wabimeguil.ca.

Références : wawatay.news; wabimeguil.ca; Moon Journal and Dream Log (1999); texte de B. Albert

Certification_2014

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s