Miriam Cusson

Créatrice culturelle, comédienne, auteure, metteure en scène, historienne, visionnaire pour la scène culturelle au Canada, bénévole

Miriam Cusson par Kemal Kurch

Photo : Kemal Kurch, avec l’autorisation de Miriam Cusson

«C’est possible en Ontario français de s’autogérer, et aucun d’entre nous n’a l’intention d’attendre d’être invité pour créer et concrétiser des projets […] ».

— Miriam Cusson, dans Liaison, no 126, 2005 

Née à Sudbury, Miriam a grandi à Chelmsford dans la région de la Cinque.

Elle a aussi habité la région de l’Outaouais pour la poursuite de ses études de maîtrise en théâtre à l’Université d’Ottawa.

Diplômée de l’Université Laurentienne en Histoire canadienne (2001) et en Arts d’expression (2003), Miriam a joué son premier rôle au théâtre en 2001. Le rôle de Judith dans Violette sur la terre de Carole Fréchette, l’a amenée en tournée partout en Ontario, au Québec et jusque dans le nord de la France.

En 2003-04, elle a été artiste en résidence au Théâtre du Nouvel-Ontario à Sudbury, où, tour à tour, elle a relevé les défis et les plaisirs de metteure en scène, comédienne, auteure, costumière et régisseure.

En 2004,  elle a cofondé le Collectif FFF, un regroupement de jeunes artistes francophones à Sudbury. Elle y a coécrit, interprété et assumé la mise en scène de plusieurs créations du Collectif dont Et après et Tranquillité.

En 2005, elle a signé la direction artistique du spectacle Sudbury Blues lors du 11e Festival international de la littérature à Montréal — spectacle qui a été chaleureusement salué par la critique.

De 2006 à 2010, Miriam a assumé la direction générale et artistique du Salon du livre du Grand Sudbury (SLGS). Au Salon, elle a créé 6 spectacles littéraires, dont l’émouvant Parcours littéraire et Un pays qui pousse dans le Nord.

En 2010, Miriam a cofondé une compagnie de création et de direction artistique, les Productions Roches brûlées (PRB) à Sudbury, avec Mélissa Rockburn. Les PRB ont réalisé plusieurs projets comprenant une résidence d’artiste en collaboration avec l’Université Laurentienne, le spectacle de clown FARA LIFA : Fred et Crudo de Iceland, et une lecture publique de Le Corbeau/The Raven mettant en vedette Alain Doom et John Turner.

Miriam est conseillère littéraire en poésie aux éditions Prise de parole et chargée de cours en théâtre à l’Université Laurentienne. De plus, elle est présentement directrice artistique associée au Conservatoire de création et de performance de l’île Manitoulin.

Son art explore des questions liées à la quête culturelle et à la quête de sens dans une société axée sur l’individualisme et la concurrence avec les autres. C’est le cas, par exemple, de l’une de ses récentes explorations culturelles intitulée « Nowhere du Nord ». Ce projet, produit par Musagetes en collaboration avec des concepteurs de différentes régions du Canada, a inclus la participation de douze comédiennes et comédiens du Nord de l’Ontario.

Miriam Cusson par Stacey lalande

Photo : Stacey Lalande, avec l’autorisation de Miriam Cusson

Tout ce qui l’entoure « permute et transmute » son art — son questionnement par rapport à l’identité collective et individuelle, l’état de l’environnement, la politique mondiale, les mouvements de société ici comme ailleurs, les jeunes, l’épanouissement des collectivités, la créativité, et l’Art avec un A majuscule !

Son parcours créatif lui a valu des reconnaissances. En 2004, l’Association des théâtres francophones du Canada lui a remis le Prix des Amis de la Fondation pour la région de l’Ontario. En 2006-08, elle a été récipiendaire de l’Ordre Civitas Christi du Carrefour francophone de Sudbury à titre de bénévole de l’année.

Depuis une décennie, elle poursuit ses activités de bénévolat dans plusieurs sphères, dont le théâtre, les projets humanitaires, les conseils d’administration et les projets communautaires. Elle participe également à des tables rondes et des conférences à titre de panéliste, modératrice et animatrice.

Vous pouvez visionner un extrait d’entrevue accordée par Miriam  à l’émission Matin du Nord (SRC, mai 2013, 1 min. 46 sec.)) où elle partage l’un de ses projets récents — une création bouffonesque et éclatée à Chelmsford!


Réf. theatrelaurentienne.ca; fondationtheatrefrancophone.ca; musagetes.ca; ramville.tv; entrevue avec Guylaine Tousignant, publiée dans Liaison no 126, p. 125-126; cv de M. Cusson; texte de M. Cusson

Certification 2013

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s