Doris Riopel

Chef de file pour la culture et le développement de la collectivité francophone dans le Nord-Est ontarien, fondatrice de l’UCF♀ à Chapleau, artisane, bénévole

Doris Riopel

Photo : avec l’aimable autorisation de Doris Riopel

Née à St-Côme de Joliette au Québec en 1940, Doris (née Mireault) y a fait ses études jusqu’en 9e année. Par la suite, elle a complété un cours de deux ans à l’Institut familial de l’enseignement des arts ménagés, dirigé par la congrégation des Sœurs de Ste-Anne à Joliette.

Doris est déménagée en Ontario en 1969 pour accompagner son mari Guy Riopel qui devait se rendre à Chapleau pour son travail de limeur.

Mère de 5 enfants, Doris en a profité pour s’impliquer au sein de sa nouvelle communauté dans le but d’aider à bâtir un avenir toujours meilleur pour les familles francophones de sa terre d’adoption — le Nord de l’Ontario.

D’abord active auprès du conseil scolaire, Doris a milité pour l’obtention d’un plus grand nombre de cours destinés aux élèves francophones du palier secondaire.

Elle fut également membre du groupe local qui a assuré la fondation et la construction de la première école secondaire francophone à Chapleau en 2000. La devise de l’école secondaire catholique Trillium reflète bien la passion de la communauté francophone de Chapleau — L’avenir commence ici !

Par la suite, Doris a été présidente du Centre culturel Louis-Hémon pendant deux mandats consécutifs. Elle s’est également impliquée dans le hockey junior B, notamment à titre de membre du comité de prélèvement de fonds.

En 1986, un autre défi l’attendait. Inspirée par une entrevue sur les ondes de TFO mettant en vedette Denise Séguin qui avait fondé le cercle de l’UCF♀ à North Bay, Doris entreprend de fonder le cercle de l’UCF♀ à Chapleau. Au sein de cet organisme, elle effectuera plusieurs mandats, dont 8 ans à titre de présidente locale, 4 ans comme présidente régionale et 4 ans à la présidence provinciale.

Doris est également membre des Filles d’Isabelle depuis 1987 et siège présentement au comité des funérailles.

L’œuvre communautaire de Doris a été parsemée de distinctions et de reconnaissances. En 1999, le Centre culturel Louis-Hémon a souligné son bénévolat exemplaire en lui décernant le prix de «bénévole de l’année». En 2005, ce même organisme lui a remis le prix de Femme de l’année. Le Centre culturel Louis-Hémon, fondé en 1974, assure la promotion, le développement et la diffusion des éléments de la culture franco-ontarienne et des arts à Chapleau.

Doris est également une artisane reconnue dans son milieu. En 2006, elle a présenté une exposition intitulée « Doigts de fée » mettant en vedette un vaste inventaire de ses créations — tissage, broderie, couture, crochet, cartes d’occasion, vêtements de baptême, couvertures…

Aujourd’hui, Doris est toujours active auprès de la collectivité de Chapleau et de sa famille de 5 enfants, 7 petits-enfants et 8 arrière-petits-enfants. Elle continue de transmettre son savoir artisanal aux enfants de sa collectivité !

Doris Riopel avec enfants

Doris Riopel avec des élèves de 5e année de l’école Sacré-Coeur à Chapleau. Cours de tissage. Photo : Page FB de l’Union culturelle des Franco-Ontariennes à Chapleau.

Références : quatrain.org; chapleauexpress.ca; texte de D. Riopel

Advertisements

2 avis sur « Doris Riopel »

  1. Louise Hébert dit :

    Bravo Doris!!! Les dames de l’Union Culturelle des Franco-Ontariennes me manquent beaucoup!!
    Louise Hébert

    • Jeannine dit :

      Merci pour votre beau témoignage Madame Fortier Hébert. Madame Riopel fait un travail extraordinaire pour la sauvegarde du patrimoine en Ontario français. Bonne journée à vous !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s