Monique Smith

Avocate, politicienne

Née à North Bay en 1965, Monique fut élue députée provinciale pour le Parti libéral de l’Ontario dans la circonscription de Nipissing en 2003.

Son père, Richard Smith, avait été député de la même circonscription de 1965 à 1977, et sa mère Marthe avait également tenté sa chance en politique alors qu’elle fit campagne contre Mike Harris en 1987.

Monique  a fait ses études secondaires au Collège St–Joseph de North Bay. Par la suite, elle a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université de Toronto et un diplôme en droit de Queens University.

Elle a œuvré à titre de chef de cabinet pour Dalton McGuinty en 1997 et par la suite, elle a été la directrice de la Association of Canadian Publishers.

Lorsqu’elle a été élue en 2003, Monique était la première femme à se faire élire dans la circonscription de Nipissing au palier politique provincial.

Elle a également été la première députée libérale de Nipissing à faire partie du Cabinet, d’abord à titre de ministre du Revenu, ensuite ministre du Tourisme, et finalement, ministre des Affaires intergouvernementales.

Pendant ses mandats, elle a assuré la construction de deux hôpitaux, dont un à Mattawa et l’autre à North Bay. Elle a également été responsable de l’élargissement de la route 11 et de l’ouverture de programmes de traitement pour les enfants et pour les personnes ayant un handicap de développement.

Après avoir été réélue pour un deuxième mandat en 2007, Monique s’est retirée de la politique provinciale en 2011. Elle poursuit des études en gouvernance à l’Université de Toronto.

En 2012, Monique a été honorée par le Club Rotary de North Bay pour son dévouement à la ville de North Bay. Le Club lui a remis le prix Paul Harris, ainsi nommé pour le fondateur du Club Rotary à Chicago en 1905.

Le 15 août 2013, Monique a été nommée au poste de représentante de l’Ontario à l’ambassade de Washington par la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne.

Note historique : Selon le service des communications de l’Assemblée législative de l’Ontario, la province aurait eu cinq femmes franco-ontariennes élues à l’Assemblée depuis 1987. Dans l’ordre chronologique, elles sont :

  • Shelley Martel (Sudbury-Est/Nickel Belt), 1987-2007
  • Claudette Boyer (Ottawa-Vanier), 1999-2003
  • Monique Smith (Nipissing), 2003-2011
  • L’Hon. Madeleine Meilleur (Ottawa-Vanier), 2003-présent
  • France Gélinas (Nickel Belt), 2007-présent

Références : ontla.on.ca    nugget.ca   northbaynipissing.com  http://www.theclaw.ca; cottagecountrynow.ca

NDLR: J’ai rédigé ce résumé à partir de sources fiables et au meilleur de mes connaissances. Dans toutes les instances possibles, je tente de faire valider le contenu auprès de la personne ou de sa famille  lorsqu’il est possible de le faire. Toutefois, s’il contient des erreurs, n’hésitez pas à m’en faire part. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s