Trèva (Legault) Cousineau

Enseignante, diététiste, visionnaire en éducation et experte-conseil en développement communautaire, militante pour la francophonie en Ontario, bénévole

Treva Cousineau

Photo : Alain G. Dagenais, avec l’autorisation de Trèva L. Cousineau

«Un bouclier pour la francophonie… Elle oeuvre depuis plus de 40 ans pour la défense et la promotion de la francophonie sur les scènes locale, provinciale, nationale et même internationale

— Denis Gratton, Le Droit, 2 mars 2012

Native de Timmins, Trèva a grandi à Kirkland Lake à partir de l’âge de 6 ans. Par la suite, elle a étudié à l’Académie Sainte-Marie à Haileybury.

Titulaire d’un baccalauréat en sciences de l’Université d’Ottawa, elle a été enseignante, diététiste et traductrice en début de carrière.

Après avoir élevé sa famille de six enfants (entre 1962 et 1980), Trèva  a effectué un retour sur le marché du travail.

C’est alors qu’elle a fondé un centre pour alcooliques et narcomanes à Timmins en 1985, avant d’être coordonnatrice des services en français à l’Hôpital Sudbury Algoma de 1986 à 1988.

En 1988-89, elle a été coordonnatrice des services en français pour le ministère des Services sociaux et communautaires de Sudbury et d’Algoma.

Trèva a été conseillère scolaire à Timmins de 1969 à 1983. Cette expérience lui a valu la présidence du Groupe consultatif sur la gestion de l’éducation en langue française (Commission Cousineau) qui a jeté les bases pour la création des douze conseils scolaires de langue française de l’Ontario.

Cousineau_Trèva grad

Remise des diplômes, Académie Sainte-Marie, Haileybury, vers 1955

Soucieuse de la qualité de vie des Francophones en Ontario, elle œuvre depuis quatre décennies pour la défense et la promotion de la francophonie à l’échelle locale, provinciale, nationale et internationale.

Au cours de sa carrière, elle a mené plusieurs projets et dossiers de la francophonie ontarienne. Entre autres, elle a été directrice générale du Conseil d’éducation catholique pour les francophones de l’Ontario, présidente provinciale et directrice générale de l’ACFO, ainsi que directrice générale de la Fédération nationale des conseils scolaires de langue française.

Elle a également siégé au Conseil des affaires franco-ontariennes, au Conseil consultatif auprès du ministre de l’Éducation, à la Commission chargée d’étudier le financement de l’éducation élémentaire et secondaire en Ontario, ainsi qu’à la Commission des relations de travail en éducation et dans les collèges.

Trèva a joué plusieurs rôles au sein du club Richelieu Ottawa depuis 1993, dont celui de présidente en 1997-1998. Elle a également occupé la vice-présidence du Richelieu international de 2003 à 2008.

Elle a été membre de l’équipe qui a fait construire les 6 premiers monuments de la francophone à Ottawa, dont un monument hommage à une pionnière de Bytown — Soeur Élizabeth Bruyère. Elle a également été présidente du comité responsable de la collecte de fonds pour le Monument de la francophonie à l’Université d’Ottawa, inauguré en septembre 2013.

Sa carrière est couronnée de distinctions et de reconnaissance. Elle est membre à vie du Richelieu International et a été la récipiendaire du prix Richelieu Albert-Boyer en 2012.

Elle a également été décorée de l’Ordre de la Pléiade et du dialogue des cultures en 2001 et nommée «Citoyenne de l’année» par l’ACFO Ottawa en 2007.

De plus, Trèva est membre de la Compagnie des Cent-Associés francophones depuis 2007. La Compagnie des Cent-Associés a comme but de rendre hommage aux défenseurs de la francophonie en Amérique du Nord, et plus particulièrement, la francophonie en territoire canadien.

En 2010, Trèva a été élue au conseil d’administration du Centre de la francophonie des Amériques à titre de représentante de l’Ontario, et fut réélue pour un 2e mandat en avril 2014.

Trèva habite Ottawa où elle œuvre à titre de consultante en développement communautaire et en gestion de projets. Elle a été la directrice intérimaire d’ACFO Ottawa de février à août 2013. Elle est présentement la vice-présidente du Centre de Jour Séraphin-Marion d’Orléans. En 2014, elle fut décorée de l’Ordre des francophones d’Amérique. Décerné annuellement, l’Ordre des francophones d’Amérique a pour but de reconnaître les mérites de personnes qui se consacrent au maintien et à l’épanouissement de la langue de l’Amérique française.

Références : francophoniedesameriques.com documentationcapitale.ca ensemblepourvanier.com  CV de T. Legault Cousineau; valleedeloramosregion.ca; texte de T. Legault Cousineau

Certification 2013

Advertisements

2 avis sur « Trèva (Legault) Cousineau »

  1. Hélène Beaulieu dit :

    Ma sœur Monique a enseigné a 5 de ses enfants a Timmins.

  2. Denise-Rose Leclerc sasv dit :

    Une grande femme qui laisse sa marque et qui nous fait honneur!
    Bravo!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s