Rita (Ouellette) Tremblay

Pionnière, musicienne, bénévole d’exception

Rita Tremblay

Rita Ouellette est née à Bonfield, dans le district de Nipissing, en 1922.

Jusqu’à l’âge de 12 ans, elle a étudié à l’école Ste Jeanne d’Arc de Bonfield avec les religieuses qui l’ont initiée au chant et à la musique.

En 1934, alors qu’elle avait 12 ans, sa famille est déménagée à Harty Station (maintenant connu sous le nom de Harty). Étant la deuxième d’une famille de onze enfants, Rita a appris très jeune à travailler au magasin général et au bureau de poste qui appartenaient à son père, Mathias Ouellette.

Sa soif d’apprendre la conduit à suivre des cours de piano. Elle devait marcher trois milles à toutes les semaines pour ses cours chez Mme Durette à Lost River, mais Rita était déterminée.

À la demande du Père Tardif à Harty, elle a joué la messe du dimanche de l’Ascension pour la première fois à l’âge de 15 ans. Sans le savoir, Rita entreprenait alors une carrière dans la musique liturgique qui allait se poursuivre toute sa vie durant.

Elle a épousé Paul René Tremblay en 1941. Elle a élevé sa famille de 13 enfants, tout en continuant d’offrir ses talents de musicienne à la communauté. À l’orgue se sont ajoutés l’accordéon et la guitare, et le chant en duo à des mariages avec sa sœur Georgette.

Sa carrière de musicienne l’a fait voyager le long de la Route 11 — de Jogues à Smooth Rock Falls, Rita a fait résonner les orgues de toutes les paroisses au cours de sa longue carrière de service aux églises qui s’est prolongée pendant 72 ans !

Rita était également fièrement engagée dans sa communauté où elle a fait partie de de l’U.C.F.O. et du Club des Ainés de Val-Rita-Harty pendant plus de 20 ans.

En 1973, elle a organisé le premier bazar paroissial à Harty dans le but d’aider à subvenir aux besoins de la paroisse, et en 1982, elle a présidé les Fêtes du 50e anniversaire de sa paroisse.

Rita fut honorée maintes fois en reconnaissance de ses services à la communauté. En 1984, la province de l’Ontario l’a honorée de la médaille Fêtons ca ensemble. En 1988, la paroisse St-Stanislas de Harty a également organisé une grande fête pour célébrer ses 50 ans de service à titre de musicienne.

En 1997, Rita a reçu un hommage inattendu. Elle a été décorée de la médaille Benemerenti décernée par le Pape Jean Paul 11. Cette médaille reconnaît les personnes qui se distinguent de façon particulière par les services qu’elles ont rendus à leur église. Rita était la deuxième personne du diocèse de Hearst à recevoir cet hommage.

Elle est décédée en 2010 à Kapuskasing.

Note historique : La paroisse St-Stanislas à Harty a célébré sa dernière eucharistie en décembre 2011.

Références : profil préparé à partir d’un texte soumis par la fille de Rita, Pauline Tremblay Guindon (merci)  radiocanada.ca

Certification 2013

Advertisements

4 avis sur « Rita (Ouellette) Tremblay »

  1. Hélène Beaulieu dit :

    Je me demande si Mme Rita Ouellette aurait connu mon père Albert Beaulieu. Il est née a Bonfield en 1917,déménagé à Strickland vers 1935, a enseigné a Jogues!!!!
    Mon oncle David Brassard a également été décoré de la médaille Benemetenti, malheureusement je n’ai pas la mémoire pour les dates

    • Ariane Gervais-Côté dit :

      Bonjour,
      Je suis l’arrière-petite-fille d’Étiennette, fille d’Étienne Brassard. J’ai retrouvé en fouillant dans les archives familiales le menu lors de la célébration, qui lit comme suit:

      HOMMAGES
      A
      M. et MME. David Brassard
      Decores de la medaille
      BENE-MERENTI
      Paroisse
      St. Etienne
      STRICKLAND
      Ontario
      6 Decembre 1959

      Jus de tomate BIENVEILLANCE Merci à son Excellance
      Petits pâtés HONNEUR À la santé de Messeigneurs
      Hors-d’oeuvres BIENVENUE Aux dignes curés venus
      Dinde FELICITATIONS Aux Deux que nous fêtons
      Patates du BIEN ACCOMPLI Hommage aux amis
      Légumes DECORE Compliments de la parenté
      Salades BIEN MERITE Avec nos amitiés
      Desserts MILLE VOEUX De jours heureux

      Contactez-moi si vous souhaitez que je vous le numérise

  2. Pierre Lagacé dit :

    Je rencontre un vétéran qui est né à Bonfield en 1923.
    Il se rappelle de Soeur Alice et de la petite Bédard qui était toujours la première de classe. On parle ici des années 20.

  3. Pierre Lagacé dit :

    A reblogué ceci sur Nos ancêtres IIet a ajouté :
    Probablement, elle a connu la petite Bédard…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s