Blanche Boissoneault-Doucet

Pionnière pour le fait français en Ontario, enseignante, politicienne, conférencière, auteure, bénévole

Boissonnault_Doucet_Blanche

Photo : avec l’autorisation de l’AEFO

Née à Victoriaville au Québec en 1933, Blanche s’est engagée dans la communauté franco-ontarienne dès les années 50.

Éducatrice de formation, elle est titulaire d’un certificat d’enseignement du Collège Marguerite-Bourgeois à Sherbrooke au Québec.

Elle a également obtenu un baccalauréat ès arts au Collège universitaire de Hearst en 1978, et un baccalauréat en éducation de l’Université d’Ottawa en 1979.

Blanche a œuvré dans le milieu de l’enseignement à Hearst de 1952 à 1980, et a assumé la direction de plusieurs écoles élémentaires du Conseil des écoles séparées catholiques de Hearst.

De 1974 à 1984, elle a présidé l’unité régionale de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens.

En 1976, Blanche a été élue conseillère de la Ville de Hearst. Engagée à rendre le gouvernement local plus accessible à la population, elle a mis sur pied un comité de relations publiques dont le but était de donner la parole aux citoyennes et citoyens de Hearst.

À titre de conseillère municipale, Blanche a siégé aux comités de finances et de loisirs et a représenté la municipalité au Conseil de l’Unité sanitaire de Timmins. Elle a mené de front une campagne qui visait l’obtention d’une bibliothèque municipale, et elle a présidé l’organisation des fêtes du 60e anniversaire de la ville de Hearst.

En 1985, Blanche a été nommée au Conseil des affaires franco-ontariennes et a également siégé au conseil d’administration du Collège universitaire de Hearst (maintenant connu sous l’Université de Hearst).

Elle a été conseillère pédagogique au ministère de l’Éducation, et a également oeuvré en tant que conseillère en technologie éducative pour le compte de TVOntario jusqu’en 1998.

Blanche a présidé le Regroupement des organismes du patrimoine franco- ontarien (ROPFO) pendant quatre ans.

À titre d’auteure, elle a publié plusieurs contes pour enfants et de nombreux ouvrages pédagogiques qui ont abordé, entre autres, des thèmes liés au patrimoine, à l’expression musicale et au perfectionnement du français.

En 1989, le gouvernement de l’Ontario lui a décerné la médaille du bénévolat communautaire. Blanche habite maintenant à Ottawa où elle fait du bénévolat auprès des personnes atteintes de démence. Références : aefo.ca (Femmes de vision)  tfo.org    orlabs.oclc.org

Certification 2013

Advertisements

2 avis sur « Blanche Boissoneault-Doucet »

  1. Sylvie Thibault dit :

    Mme Blanche fut mon enseignante en première année. J’en garde des excellents souvenirs. Je me souviens de son calme et sa gentillesse. Je suis enseignante aujourd’hui et quand j’enseignais les plus petits et je racontais des histoires j’ai souvent eu une pensée spéciale pour Mme Blanche…Vous avez remplie nos journées de bonheur à l’école Louisbourg. Merci xo
    Sylvie Thibault

    • Quel beau témoignage Sylvie. Je transmettrai votre message affectueux à votre enseignante Mme Blanche ! Quel héritage qu’à votre tour, vous remplissiez les journées de bonheur pour une autre génération d’enfants 🙂

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s